ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
Universite´ Lille
ACCUEIL - ASA
Menu "Histoire"

Sommaire

PREFACE

Par
Par A. LEBRUN,M. PARREAU, A.RISBOURG  

 

    L'expansion universitaire sans précédent que nous avons connu depuis une trentaine d'années a profondément modifié la structure et la vie de nos établissements, et rend difficile la conservation de la mémoire du passé. L'association de solidarité des anciens de l'USTL, dont les membres ont été les témoins et les acteurs de cette évolution, a souhaité qu'on n'en perde pas la trace, et que soit écrite l'histoire de l'Université et des Facultés qui l'ont précédée.

    Reprenant une idée de J. Bourgain, qui a bien voulu nous communiquer le résultat de ses investigations, nous avons d'abord entrepris d'écrire l'histoire de la Faculté des Sciences de Lille depuis sa fondation en 1854. Nous avons constitué à cette intention un groupe de travail qui comprend notamment avec nous, J. Heubel, P. Celet, G. Séguier, R. Bouriquet, R. Marcel, Y. Leroy, G. Gontier, R. Fouret, A. Boulhimsse; en plus des articles biographiques qui paraissent régulièrement dans notre bulletin, nous nous proposons d'éditer chaque année un fascicule rassemblant les contributions que nous avons pu obtenir à ce sujet.

    Le premier d'entre eux, que nous vous présentons aujourd'hui, contient en particulier des textes écrits à l'occasion du centenaire de l'Université de Lille. Celui-ci a été célébré en décembre 1996 et a fait l'objet d'un colloque du centre d'Histoire de la Région du Nord organisé par nos collègues de Lille III (R. Vandenbussche et M. Aubry notamment) auquel plusieurs d'entre nous ont participé.

    Pour que cette entreprise réussisse pleinement, nous avons besoin de la participation de tous, nous souhaitons que tous ceux qui détiennent des informations, des documents, sur l'activité de la Faculté et de l'Université, et qui sont en mesure d'écrire une contribution à l'histoire de leur établissement ou de leur discipline acceptent de nous apporter leur collaboration.

              A. LEBRUN, M. PARREAU, A. RISBOURG  1996

haut