ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
Universite´ Lille
ACCUEIL - ASA
Menu "Histoire"

Sommaire

Charles Barrois
Joseph Boussinesq
Albert Chatelet
Benoît Damien
Guy Debeyre
Marcel Decuyper
Charles Delezenne
Marie Louise Delwaulle
Jules Gosselet
Marie Joseph Kampé de Fériet
Charles Frédéric Kuhlman
Robert Liébaert
Albert Maige
Alphonse Malaquin
Roger Marcel
André Martinot-Lagarde
Paul Painlevé
Pierre Pruvost
Jean Roig
Edmond Rouelle
Yvette Salez
René Swyngedauw

GRANDS SERVITEURS
DE LA FACULTE DES SCIENCES DE LILLE

Jules GOSSELET
(1832 - 1916)
Fondateur de la géologie à Lille

Par P.CELET
J.Gosselet

Le Nord, berceau des Sciences de la Terre, cela pourrait paraitre une gageure tant le plat pays semble dépourvu d'attraits géologique. Et pourtant !

L'histoire débute vers le milieu du siecle dernier. Notre sous sol recele à grande profondeur un important gisement de charbon qui commence à etre exploité pour les besoins de l'industrie sidérurgique naissante. Conscientes de l'intéret de cette ressource pour le développement économique de notre région et soucieuses de gérer scientifiquement cette richesse, la Ville de Lille et la nouvelle Faculté des Sciences décident de créer en 1864 à coté des disciplines traditionnelles, un enseignement de Géologie. Celui - ci est confié à Jules Gosselet né en 1832 à Cambrai, d'un pere pharmacien originaire de l'Avesnois. Apres des études à l'Ecole de Pharmacie à Paris, Gosselet, naturaliste dans l'ame, devient préparateur de géologie dans le célebre laboratoire de Constant Prévost à la Sorbonne. Nommé professeur titulaire de la chaire de Géologie, Jules Gosselet va fonder, animer et développer la premiere école géologique lilloise.

A coté de l'enseignement qu'il dispense à la Faculté, Gosselet, inlassablement explore des terrains du Nord, les décrit avec minutie, propose de nouvelles interprétations stratigraphiques et structurales. Il leve progressivement la totalité des cartes géologiques. Ses recherches s'étendent à l'ensemble de notre région, depuis l'Ardenne jusqu'au Boulonnais, et intéressent toutes les formations, du Primaire au Quaternaire.

L'oeuvre de Gosselet est considérable ; elle compte plusieurs centaines de publications pour la plupart consignées dans les Annales et les Mémoires de la Société Géologique du Nord qu'il a fondée en 1870. Là se réunissent, chaque mois, autour du Maitre, ses disciples, chercheurs et enseignants, ses éleves ainsi que des foreurs, des mineurs et des amateurs attirés par la géologie.

Ses nombreux travaux sur le bassin houiller, sur l'hydrogéologie et l'exploitation des carrieres, attestent par ailleurs de l'intéret qu'il portait à la Géologie appliquée et aux relations avec le monde professionnel.

Sa renommée dépassera vite les frontieres de notre pays. Il recevra de nombreuses distinctions honorifiques francaises et étrangeres, deviendra Doyen de la Faculté des Sciences de Lille, correspondant de l'Institut et membre de nombreuses Sociétés Savantes. En reconnaissance, la Ville de Lille donnera son nom à la rue de l'Institut de Géologie.

Pour satisfaire les besoins de la recherche et de l'enseignement ainsi que la curiosité du public, Jules Gosselet crée le Musée de géologie ou sont exposées les plus belles collections minéralogiques et paléontologiques de province. C'est là que la maladie et la mort vont le frapper en 1916, dans sa quatre vingt quatrieme année, alors qu'il tentait de remettre en place les collections dévastées par l'explosion d'un dépot de munitions.

L'approche naturaliste, fondée sur l'observation rigoureuse sur le terrain devant conduire à l'interprétation des phénomenes de la nature que nous a léguée Jules Gosselet, a fait la réputation de l'Ecole géologique lilloise. A cette tradition féconde se substituent maintenant des méthodes parfois éloignées de la réalité complexe de notre monde.(*)

P. CELET

(*) Pour en savoir plus, consulter la notice "La vie et l'oeuvre de Jules Gosselet" de Ch. Barrois publié par la Société Géologique du Nord.