ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
Universite´ Lille
ACCUEIL - ASA
Menu "Histoire"

Sommaire

Charles Barrois
Joseph Boussinesq
Albert Chatelet
Benoît Damien
Guy Debeyre
Marcel Decuyper
Charles Delezenne
Marie Louise Delwaulle
Jules Gosselet
Marie Joseph Kampé de Fériet
Charles Frédéric Kuhlman
Robert Liébaert
Albert Maige
Alphonse Malaquin
Roger Marcel
André Martinot-Lagarde
Paul Painlevé
Pierre Pruvost
Jean Roig
Edmond Rouelle
Yvette Salez
René Swyngedauw

GRANDS SERVITEURS
DE LA FACULTE DES SCIENCES DE LILLE

Edmond ROUELLE
(1897- )
Notre centenaire..


écrit en 1998 Par Le Bureau de l'ASA-USTL
E.Rouelle

L'ASA-USTL est heureuse de compter parmi ses membres un centenaire le Professeur Edmond ROUELLE. Beaucoup parmi nous l'ont connu comme collègue ou ont été ses élèves.

Edmond ROUELLE est né le 18 octobre 1897, à Angers. Après son Baccalauréat obtenu en juillet 1914 il vient à Lille préparer son diplôme d'Ingénieur à l'Institut Catholique des Arts et Métiers. Mais c'est la guerre. Il s'engage comme volontaire le 13 juillet 1915. Blessé le 2 octobre 1916 à l'est de Combles, il est cité à l'ordre du régiment le 10 novembre 1916. Il est démobilisé le 1er octobre 1919 avec le grade de lieutenant. Il a été promu Capitaine de réserve le 10 juillet 1939.

Monsieur ROUELLE est titulaire de la Croix de Guerre 1914-1918 et Chevalier de la Légion d'Honneur.

Après la guerre il reprend ses études à l'ICAM et sort major de la promotion en juillet 1921.

Il travaille deux ans dans l'industrie mécanique régionale. Mais son mariage avec Marie SWYNGEDAUW, de 3 ans sa cadette, va décider de sa réorientation. Marie, est en effet la fille du Professeur René SWYNGEDAUW, l'un des pionniers de l'enseignement supérieur de l'électrotechnique, pour qui avait été créée la chaire de Physique Industrielle. René SWYNGEDAUW pense qu'un gendre si brillant ferait un excellent successeur.

Edmond ROUELLE complète sa formation par une licence ès-Sciences obtenue avec 5 certificats (alors que 3 seulement étaient nécessaire), tous avec mention Bien ou Très Bien. Il obtient le Diplôme d'ingénieur de l'Institut Electromécanique de Lille, major de la première promotion.

Il entre à la Faculté des Sciences en Novembre 1923, il est chef de Travaux Pratiques de Physique Industrielle jusqu'en 1929. Il est Maître de Conférences de Mécanique, Physique et Electricité Industrielles de 1929 à 1937. Il obtient la chaire de Professeur de Physique et Electricité Industrielle en 1937 ; en même temps, il se voit confier la direction de l'Institut Electromécanique de Lille. Il a pris sa retraite en octobre 1965.

En recherche, Monsieur ROUELLE a d'abord travaillé sur la ferrorésonance, sujet jugé très important dans les années 1920-1930, sur lequel Blondel, Boucherot, le général Ferrié, Bruhat....avaient travaillé. Sa thèse d'Etat intitulée "Contribution à l'étude expérimentale de la ferrorésonance" soutenue en novembre 1934 lui a valu la mention "Très Honorable avec les Félicitations du Jury". Ce jury était présidé par Paul JANET, Membre de l'Institut, fondateur de l'Ecole Supérieure d'Electricité. Vu son intérêt, sa thèse a été publiée quasiment in extenso, dans la Revue Générale de l'Electricité.

C'est sur ce thème de la ferrorésonance qu'il a dirigé les doctorats d'Etat de Roger DEHORS et de Marius PANET.

Il a aussi travaillé sur d'autres sujets relatifs aux circuits et aux machines électriques, notamment sur la définition de la mesure des diverses puissances en triphasé déséquilibré.

Dans le domaine pédagogique, Monsieur ROUELLE s'est surtout consacré à l'enseignement de l'électrotechnique en licence et à l'Institut Electromécanique. Il a assuré la continuité de la formation dans ce domaine à l'Institut industriel du Nord (IDN) pendant la guerre de 1939-1945. Il s'est beaucoup impliqué dans cette activité de formation continue que constituait le cours des monteurs électriciens.

Jeune enseignant, il a eu la lourde charge de mettre en route l'ensemble des travaux pratiques d'électrotechnique dans les locaux mis à la disposition de la Faculté par l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers, l'ancien laboratoire, rue des Fleurs ayant été incendié pendant la guerre 1914-1918. Il a dirigé l'Institut Electromécanique pendant de nombreuses années. Très impliqué dans la vie de la Faculté des Sciences, il a été Assesseur du Doyen de 1941 à 1962. A deux reprises, la confiance et l'estime de ses collègues les avaient conduits à lui proposer d'être lui-même doyen ; sa modestie ne lui a pas permis d'accepter cette charge.

Son activité d'enseignant chercheur lui a valu de nombreuses distinctions, notamment le Prix Wicar de la Société des Sciences en 1935, le grand prix Kuhlmann de cette Société en 1941, le prix Louis Nicolle de la Société Industrielle en 1945.

Malgré son âge, Monsieur ROUELLE bénéficie d'une assez bonne santé, seules sa vue et son ouïe laissent à désirer et lui on fait écarter les projets de manifestation que l'ASA-USTL envisageait pour son centenaire. Il est très pris par les soins affectueux qu'il porte à son épouse dont la santé a toujours été plus délicate.

L'ASA-USTL tient à présenter à Monsieur et Madame ROUELLE ses voeux les plus chaleureux pour qu'ils continuent à bénéficier ensemble d'une heureuse vieillesse, entourés de l'affection de leur famille et de leurs amis.