Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Jean BILLARD

vendredi 14 décembre 2018

 

BILLARD Jean

Résumé de l’entretien avec Jean BILLARD

L’entretien a été réalisé en juin 2013 par Chantal Duprez.

Jean Billard est ingénieur, diplômé de l’ESPCI de Paris en 1956. Après son diplôme, il est entré comme chercheur CNRS contractuel dans le Laboratoire de physique théorique du Collège de France, dirigé par le Professeur Jean Laval. Il a soutenu sa thèse d’État en 1966.

J. Billard a été nommé à Lille le 1er octobre 1967. Il est donc arrivé sur le campus d’Annappes, juste à la charnière pré et post 68. Dès son arrivée, il a créé le Laboratoire de physique des stases anisotropes.

Il décrit les événements de mai 1968 et ce qui a suivi. Il considère qu’il y a eu des démissions massives des responsables de l’époque, ce qui l’a amené à prendre des responsabilités.

Le doyen, dans cette période charnière, est René Defretin. Il dirige la Faculté des sciences avec l’aide de ses assesseurs. Ceux-ci ayant démissionné en mai 68, ils ont été remplacés par un bureau avec des responsables scolarité, recherche, personnel, finances, etc. J. Billard devient donc Président de la Commission scolarité jusqu’en 1972-73.

Lorsqu’il devient Président de la Commission recherche, il essaie de refaire fonctionner les sociétés savantes (Société de physique, Société de Chimie), mais sans grand succès. Il essaie aussi de régénérer la Société géologique du Nord, très liée à la présence du bassin minier.

Il explique comment se faisait la répartition des moyens financiers et des postes dans les différentes UER qui ont succédé aux départements après 1968.

Michel Migeon succède à J. Billard quand celui-ci devient directeur de l’UER de physique (1971-73). Il a accepté cette fonction à condition d’avoir un adjoint, c’est Jean Bellet, qui lui succèdera.

Il parle aussi de la réplique de mai 1968, l’invasion du campus par les CRS et les gardes mobiles en mars 1971, alors que Defretin est devenu le Président élu de l’université.

J. Billard a ensuite demandé son détachement au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées en 1982, dont il a été le délégué́ aux actions scientifiques. En mars 1993, il a été désigné comme membre associé du Conseil Général des Ponts et Chaussées, pour une période de trois ans.

Jacques Crampon

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 53 / 375607

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

Creative Commons License