Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Lucien LECLERCQ

vendredi 14 décembre 2018

 

LECLERCQ Lucien

Résumé de l’entretien avec Lucien LECLERCQ

L’entretien a été réalisé le 13 mai 2017 par Jean-Pierre Sawerysyn et Francis Gugenheim.

Lucien Leclercq est né le 12 juillet 1943 à Thiant (59224). En 1958, il est recruté comme assistant à l’université de Poitiers. Il passe sa thèse d’État à Poitiers en 1976. De décembre 1976 à avril 1978, il est à Stanford (Californie) en stage postdoctoral. Ses travaux ont pour objectif de remplacer le platine, qui coûtait très cher comme catalyseur, par le carbure de tungstène.

Ce stage est l’occasion pour lui de découvrir comment se transmet le savoir sur le plan pratique à l’intérieur des laboratoires et, par ailleurs, de côtoyer de nombreux « Prix Nobel » dans le cadre de séminaires organisés sur le campus. Cette proximité lui offre des opportunités sur le plan scientifique. A son retour de Stanford, il est nommé maître-assistant à l’université de Poitiers. Pour des raisons personnelles, il souhaite et obtient son transfert à Lille comme maître-assistant au sein de l’ENSCL. En 1988, il est promu Professeur à l’UFR de chimie. Il intègre le Laboratoire de catalyse.

L. Leclercq assume de nombreuses responsabilités administratives. De 1992 à 1997, il est élu directeur de l’UFR de chimie, puis réélu en 1998 mais il ne termine pas son second mandat pour des raisons de santé. Fort de son expérience acquise à Poitiers, il mutualise les financements accordés aux laboratoires de l’UFR de chimie. Il rappelle à cette occasion l’importance et la nécessité des crédits d’origine privée obtenus par les laboratoires de chimie dont les recherches relèvent aussi bien du domaine fondamental qu’appliqué, cette dualité pouvant générer des difficultés de reconnaissance scientifique pour la promotion des chercheurs. En tant que directeur d’UFR, il est sensibilisé aux problèmes d’hygiène et de sécurité posés au sein des laboratoires de chimie.

De 1998 à 2003, il est membre du CNU. Par ailleurs, sur le plan local, de 1997 à 2002, il est chargé de la Politique de contractualisation d’établissement au sein l’Équipe de direction de Lille 1 sous la Présidence de Jacques Duveau.

Au terme de l’entretien, une discussion s’engage sur les modalités de recrutement des enseignants universitaires avant et après 1968, et sur la rareté des postes ouverts au recrutement de 1975 à 1990.

Jean-Pierre Sawerysyn

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 43 / 375446

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

Creative Commons License