Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Bernard BELSOT

jeudi 7 février 2019

 

BELSOT Bernard

Résumé de l’entretien avec Bernard BELSOT

L’entretien a été réalisé le 25 novembre 2016 par Jean-Pierre Sawerysyn et Yves Crosnier.

Après avoir obtenu sa licence de chimie en 1965, Bernard Belsot entra au laboratoire de Chimie minérale dirigé par Joseph Heubel. Il bénéficia d’abord d’un poste de chef de travaux, puis d’un poste d’assistant. Il a été promu maître-assistant en 73. Il devint maître de conférences en 1985. Sur le plan de la recherche, bien que totalement livré à lui-même, il réussit à soutenir une thèse de 3ème cycle en 70 pendant son service militaire.

En absence de perspectives en recherche, il envisagea de se reconvertir professionnellement. Finalement, B. Belsot demeura dans l’enseignement supérieur et s’engagea avec passion et dynamisme dans divers projets pédagogiques. A ce titre, il participa notamment au soutien apporté aux bacheliers F en utilisant une pédagogie adaptée à ces étudiants. A partir de 1985, il accepta la lourde responsabilité du DEUG A alterné en 1ère année où il s’est investi totalement pendant dix ans. L’entretien fut l’occasion pour lui de rappeler le fonctionnement de cette expérience pédagogique, quasi-unique en France, dont la particularité fondamentale a été d’introduire dans le cursus universitaire un stage socio-professionnel de trois mois avant les enseignements universitaires. Les enseignements étaient dispensés selon une pédagogie par objectifs intégrant cours-TD et TP. Après dix ans d’investissement personnel dans le DEUG alterné, B. Belsot a transmis, non sans difficultés, cette responsabilité à un autre enseignant. En 1997, le DEUG alterné 1ère année disparaissait. Plusieurs causes sont proposées pour expliquer cette disparition.

Par ailleurs, à partir de 1993, B. Belsot s’engagea activement dans la création de la 1ère année du DEUG TI (Technologies industrielles) qui devint par la suite le DEUG STPI (Sciences et technologies pour l’ingénieur). Cette nouvelle formation, qui permettait aux meilleurs étudiants d’intégrer sur dossier une école d’ingénieur, rencontra un vif intérêt auprès d’eux. Au cours de cet entretien, Bernard Belsot nous a dévoilé une carrière d’enseignant remarquable guidée par son expérience du monde socio-professionnel.

Jean-Pierre Sawerysyn

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 40 / 375607

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

Creative Commons License