Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

JOUR 05 (21mars)

samedi 21 mars 2020

JOUR 5 (21 mars)

C’est aujourd’hui le printemps.
Un printemps bien particulier puisqu’à défaut de jardin, il ne faut pas trop mettre le nez dehors.
Le site à pris des couleurs ad-hoc, un peu moins tristes.

Au programme d’aujourd’hui :

  • Marie Paule nous suggère quelques idées de spectacles, concerts, lectures,..... virtuels
  • Bernard se préoccupe des problèmes de suppression des voyages
  • Yves nous propose une histoire drôle, une suite à ses notes de conseils d’université (Lille 1) et aussi le mot croisé No 2
  • Jacques pense à Colette dans sa maison
  • Joëlle nous propose une vidéo pleine de douceur
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Spectacles, concerts, lectures,..... virtuels
quelques idées...

https://www.franceinter.fr/musees-fermes-comment-continuer-a-voir-de-l-art-pendant-la-periode-de-confinement

  • cours culturels en ligne
    cours en ligne gratuits et très courts, quelques leçons seulement ; exemple : une brève histoire de l’art-une brève histoire de la photographie- bleu, jaune, rouge dans l’art -l’art et la création numérique, etc...
    https://mooc-culturels.fondationorange.com/

Marie Paule

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Remboursements des voyages ??
Bernard Delahousse

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Le gel de l’enfer
La rigueur scientifique au service des … particuliers

C’est Christian LAMOUROUX qui racontait il y a quelques années cette histoire, qui a été reprise dans La Revue des Secrétaires généraux.

Voici une question de chimie qui fut, selon cette version, donnée à l’université de Montpellier :

L’enfer est-il exothermique (évacue de la chaleur) ou endothermique (absorbe de la chaleur) ?

La plupart des étudiants ont exprimé leur croyance en utilisant la loi de Boyle (si un gaz se dilate, il se refroidit et inversement) ou ses variantes. Cependant un étudiant eut cette réponse suivante :

Premièrement, nous avons besoin de connaître comment varie la masse de l’enfer avec le temps. Nous avons donc besoin de connaître à quel taux les âmes entrent et sortent de l’enfer. Je pense que nous pouvons sans risquer assurer qu’une fois entrée en enfer, l’âme n’en ressortira plus.

Du coup, aucune âme ne sort. De même pour le calcul du nombre d’entrées des âmes en enfer, nous devons regarder le fonctionnement des différentes religions qui existent de par le monde aujourd’hui. La plupart de ces religions affirment que si vous n’êtes pas un membre de leur religion, alors vous irez en enfer.

Comme il existe plus d’une religion exprimant cette règle et comme les gens n’appartiennent pas à plus d’une religion, nous pouvons projeter que toutes les âmes vont en enfer.

Maintenant regardons la vitesse du changement de volume de l’enfer parce que la loi de Boyle spécifie que, pour que la pression et la température restent identiques en enfer, le volume de l’enfer doit se dilater proportionnellement à l’entrée des âmes.

Cela donne deux possibilités :

. 1 Si l’enfer se dilate à une vitesse moindre que l’entrée des âmes en enfer, alors la température et la pression en enfer augmenteront indéfiniment jusqu’à ce que l’enfer éclate.

. 2 Si l’enfer se dilate à une vitesse supérieure à la vitesse d’entrée des âmes en enfer, alors la température diminuera jusqu’à ce que l’enfer gèle.

Laquelle choisir ?

Si nous acceptons le postulat que Térésa m’a répondu durant ma première année d’étudiant qu’ « Il fera froid en enfer avant que je couche avec toi » et en tenant compte du fait que j’ai couché avec elle la nuit dernière, alors l’hypothèse doit être vraie et alors je suis sûr que l’enfer est exothermique et qu’il a déjà gelé. Le corollaire de cette théorie c’est que comme l’enfer a déjà gelé, il s’ensuit qu’il n’accepte plus aucune âme et du coup qu’il n’existe plus … laissant ainsi seul le paradis, prouvant ainsi l’existence d’un être divin ce qui explique pourquoi, la nuit dernière, Térésa n’arrêtait pas de crier « oh mon dieu. »

Allez savoir pourquoi la note attribuée à cette copie, qui donnait dans le mille, a été arrêtée à 666.

Histoire rapportée par Yves Chaimbault

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Un peu de douceur
une video proposée par Joëlle Morcellet

MPEG4 - 8.1 Mo
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Mots croisés No 2

PDF - 23.2 ko
A télécharger

Horizontalement
1 - VP Personnel puis Président
2 - a. avoir celle du Président peut aider b. vêt la vahiné
3 - a. court doublement sur les murs b. centrale syndicale
4 - a. excès en tous genres b. table de travail artisanal
5 - a. fin du onze b. London Vintage Taxi Association c. bonbon néerlandais
6 - a. soutirons b. sportif de poids
7 - a. craquelé b. c’est pis pour le veau
8 - a. toujours avant déjà b. baron russe
9 - a. hauts de corps b. pronom c. mauvais ton
10 - a. réduit en petits morceaux b. Education and Research Network
11 - a. Évêché b. cordon à rideaux
Verticalement
1 - D’un même œuf
2 - a. marque du premier groupe b. note c. tout y mène
3 - a. à fin d’étrangler par le bas b. inspiratrice
4 - âges se rapprochant du grand
5 - a. livre ancien d’une grande famille b. monstre de cinéma
6 - suit la marula
7 - a. voile liturgique ou roue inversée b. peau et pont c. galonnés du QG
8 - a. fait des allers-retours au cornet b. fait de même au sexe
9 - a. brochets de mer b. faire des meurtrissures
10 -a. possessif b. pourvoir d’une prise b. roulement
11 - tenions sur la position
12 - régis par des dispositions particulières
13 - au potentiel différencié selon la mitose

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

La petite histoire de l’université

Les Conseils de l’Université des Sciences et Technologies de Lille
suite

Sous BAUSSART

Le conseil d’administration ce vendredi
Consacrait sa séance aux questions financières
C’était l’onze juillet, la veille vacancière
Tout devait y passer, tout pouvait être dit

Cassar met un pointeur sur le calendrier
Des modifications apportées au budget.
Et Philippe Rollet lui répond que c’est l’acte
Initial du budget qui le mieux l’art impacte

Il poursuit présentant la lettre de cadrage
Insiste énormément sur l’aspect politique
Que le conseiller doit être le vrai critique
Le responsable vrai de nos baux et fermages.

En recette en dépense il faut un équilibre
C’est la Loi
On le doit
Houzet dit qu’un besoin doit être un acte libre
Et qu’on ne saurait
S’autocensurer
Sans renier de nos droits l’âme universitaire
Nul n’arrive à le faire taire

La discussion a pris des allures toniques ;
Le Bernard s’est couvert de plaques tectoniques ;
Aux non-valeurs du CUEEP, il passe à l’offensive,
Brocarde le projet
De l’aide à l’étranger,
Se gausse des cessions à fins caritatives
Mais exige demain qu’il en soit rendu compte
Dit son dédain et méprise sans honte
Ceux qui dégoulinent
De bons sentiments
Il charge il débine
Tout son content
Chaimbault rue, Rollet continue à son affaire
Houzet soudain s’écrie : « C’est la faute au SGEPES ! »
Le SG lui répond : « Ce n’est que votre herpès ! »
L’échange est soudain plein de rancœurs mortifères

L’apparatchik défend l’artiste intermittent
L’homme au siège éjectable, est-ce qu’il le pourfend ?
Qui saurait toréer centaure cégétiste ?
Qu’en est-il du Doyen, ce hâbleur sur la piste ?
Ce jongleur de concepts, ce funambule à chiffres
Qu’on écoute en pensant : « Qui peut être lampiste ? »

Mais l’assemblée
S’est apaisée
Rêve-t-elle aux galets, aux tambours et aux fifres
Et du prochain repos (vacances provençales ?)
En torpide langueur s’ensommeille la salle

Rollet discourt toujours, mais qui l’écoute encore ?
Sinon le minotaure à l’esprit labyrinthe
Surtout pas le SG qui voudrait qu’on l’éreinte
C’est une réunion de troncs céphalophores

Une pêche à la mouche
Une discussion leurre
On tourne, on ferre, on touche
C’est toujours pour du beurre
Et ceux qui font semblant de suivre
Ne sont pas les moins ivres

Après tout le quatorze juillet c’est demain
La quille suit le vote et précède le bain
Encore un peu d’écoute et ce sera fini
Et qui diantre aura hérité du mistigri ?

Ils partent un à un. C’est Madame Melon
Sur la pointe des pieds qui quitte le salon
(Pour d’autres conseillers, on dirait le saloon
Et pour d’autres l’estrade où s’affiche le clown)

Mais Bouquelet surgit ; la DGF l’étrangle
Houzet propose un deal sous un autre angle
Il revient à la lutte, il invite au combat
Au vote volontaire en grand déséquilibre
Et, pour mobiliser l’enseignant-chercheur libre,
À un vaste débat

Le pouvoir est au bout du fusil dit Houzet
Et Ryckebush rétorque : « Il vous faut éviter
De brader votre politique aux composantes
Gardez vos choix, demain la pente
Vous amène aux régions
Faites-en votre religion »

Lucien Leclercq s’énerve et tempête et se fâche
Et de la discussion enlisée il s’arrache
Pour que l’on passe au vote et sans plus barguigner
Il veut un vote, et un vote bloqué

De lassitude on en convient
Et tout le monde est pour. La CGT s’abstient.

Yves Chaimbault


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 109 / 397847

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 22 - BLOG - ASAP   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License