Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

JOUR 37 (mercredi 22 avril)

mercredi 22 avril 2020

JOUR 37 (mercredi 22 avril)

Au programme d’aujourd’hui :

  • Murs et barbelés des lectures proposées par Marie Paule
  • Des photos prises dans mon jardin par Jacques Brocard
  • Mots croisés No 34 d’Yves

 

&&&&&&&&&&&&&&&&

 

  • Murs et barbelés des lectures proposées par Marie Paule

En ces temps d’enfermement, je me souviens avoir lu il y a quelques années 2 livres :

« Murs, une autre histoire des hommes » de Claude Quétel—ed.Perrin -apparemment disponible en e-book
Il a été publié en 2012 ; je ne sais si il y a eu une édition ultérieure, mais depuis 2012, d’autres murs ont été érigés… Ci-dessous un résumé

et un autre
« Histoire politique du barbelé  » de Olivier Razac- ed. Champ essais-publié en 2009

Marie Paule


« Murs, une autre histoire des hommes »

Quand ils ne sont ni de maison, ni de prison, les murs sont des instruments politiques. L’exemple le plus célèbre fut celui qui incarna la guerre froide, à Berlin, et simplement nommé "le Mur". Et pourtant non seulement les murs de cette nature existent depuis les temps les plus anciens, mais ils n’ont jamais été aussi nombreux aujourd’hui. Murs impériaux comme la Grande Muraille de Chine ou le limes des Romains, d’ostracisme comme les murs des ghettos, religieux comme le Mur des lamentations. Mais qui connaît l’étonnant mur de la peste, au XVIIIe siècle ? Et aujourd’hui le mur anti-délinquant de Padoue ? Sait-on que 8 millions d’Américains vivent actuellement, et à leur demande, derrière les murs d’îlots d’habitation sécurisés et que ce phénomène se répand partout dans le monde, y compris en France ? A ces murs de la peur, s’ajoutent murs-manifestes et murs de mémoire : tous nous racontent une autre histoire de l’humanité.


« Histoire politique du barbelé »

En évoquant le rôle décisif du barbelé dans trois des plus grandes catastrophes de la modernité - la conquête de l’Ouest et le génocide des Indiens d’Amérique, la boucherie de 14-18 et les exterminations nazies -, mais aussi en dressant une cartographie de ses usages actuels (propriétés privées, prisons, frontières " chaudes " du globe), Olivier Razac analyse, dans la lignée de Foucault, la violence croissante à l’œuvre dans la gestion politique des espaces et des populations. Il révèle ainsi un principe paradoxal : le succès persistant du barbelé vient précisément de ce qu’il ne tient qu’à un fil - de son austérité et de sa simplicité. La plus grande violence n’est pas forcément impressionnante, bien au contraire : les meilleurs outils d’exercice du pouvoir sont ceux qui dépensent le moins d’énergie possible pour produire le plus d’effets de domination. le barbelé, lui-même " mur virtualisé ", a ainsi ouvert la voie à des dispositifs de contrôle de plus en plus immatériels, dont la vidéosurveillance et le bracelet électronique sont les derniers avatars…

Remarque de Jacques
On estime aujourd’hui qu’il y a 40000 kms de murs et derrière ces murs il y a des camps. P Agier a d’ailleurs écrit un ouvrage : ’l’encampement du monde". Nous sommes un monde de murs et de camps !

&&&&&&&&&&&&&&&&

 

  • Des photos prises dans mon jardin par Jacques Brocard

A découvrir en cliquant sur les vignettes

PDF - 322.2 ko
PDF - 8.7 Mo
PDF - 424.2 ko
&&&&&&&&&&&&&&&&

 

  • Mots croisés No 34 d’Yves
    PDF - 133.2 ko


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 61 / 414390

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 22 - BLOG - ASAP   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License