Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Martine SWITEK

vendredi 1er mai 2020

 

SWITEK Martine

Résumé de l’entretien avec Martine Switek

L’entretien a été réalisé le 26 février 2020 par Bernard Pourprix.

Martine Switek (MS) a fait ses études en sciences économiques à Lille, où elle a obtenu un DEA de gestion. En 1976, Jean-Pierre Debourse lui a proposé un poste à l’UER de sciences économiques et sociales. En 1983, au moment de la scission, à Lille, entre les sciences éco et la gestion, MS est partie à l’IAE sur un poste de maître de conférences jusqu’en 2015, date de son départ à la retraite.

L’entretien porte plus particulièrement sur les activités exercées par MS, à temps plein, au sein de l’équipe de direction de l’USTL pendant trois mandats, de 1992 à 2007. Elle est chargée de mission aux relations université-entreprises, une notion qui recouvre les idées de valorisation de la recherche, transfert de technologies, contribution au développement territorial.

MS recense les divers aspects qu’ont pu présenter les relations entre l’USTL et les entreprises. Elle donne deux exemples, parmi d’autres : les ateliers-services et les doctoriales. Avant 1992, le président Jean Cortois avait initié les ateliers-services, qui avaient pour mission de faire du transfert entre le laboratoire et l’entreprise ; il y aura l’AREMI, le LEFEMO, etc. Quant aux doctoriales, lancées à l’USTL par Bertrand Escaig et MS, elles ont été initiées en 1996 par le ministère de la recherche. Elles étaient destinées à faire sortir les doctorants de leurs labos, à leur faire connaître le milieu de l’entreprise, et, réciproquement, à faire connaître aux entreprises les doctorants et la recherche.

La loi de 1999 sur l’innovation et la recherche donne une impulsion décisive aux relations entre universités et entreprises. Les enseignants-chercheurs peuvent apporter leur concours scientifique aux entreprises, ils peuvent créer une entreprise, avoir des parts de capital dans l’entreprise, etc. MS retrace les effets de cette loi au plan local et tente d’en tirer un bilan en termes d’entreprises créées et d’emplois générés.

La transcription de l’entretien est suivie d’une annexe dans laquelle MS décrit en quoi consistaient ses délégations, au titre de vice-présidente de l’USTL, dans des organismes en charge du développement territorial, ainsi que ses engagements plus personnels au sein d’organismes et d’institutions œuvrant au développement économique local et régional.

Bernard Pourprix

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 70 / 414390

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License