Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Yvette SALEZ racontée par Jeannine SALEZ

lundi 15 novembre 2021 par Marie-Thérèse POURPRIX

 

SALEZ Yvette

Résumé de l’entretien avec Jeannine SALEZ

au sujet de sa sœur Yvette SALEZ

L’entretien a été réalisé le 28 janvier 2019 par Marie-Thérèse Pourprix et Marie-Paule Quétu.

Cet entretien avec Jeannine Salez fait suite à celui de 2014. Il concerne cette fois plus précisément le parcours d’Yvette Salez, sa sœur jumelle, afin d’étayer « le projet qui vise à mettre en lumière les femmes qui ont fait l'Université de Lille »voir ici.

Yvette Salez est l’une d’elles. Élève brillante, elle obtient le BEPC en 1947 et alterne des emplois dans le secteur privé et le service public. Poussées par leurs parents, les deux sœurs passent le concours de sténodactylo de la fonction publique. Le 1er aout 1959 elles arrivent à la faculté des sciences de Lille, place Philippe Lebon, où elles y sont les premières administratives reçues par voie de concours et donc sur poste d’État. Yvette est rapidement affectée comme secrétaire du doyen Henri Lefebvre à l’époque où les instituts qui composent la faculté sont disséminés dans Lille. Une formation continue en faculté de droit permet aux deux sœurs de passer le concours de SASU à Paris en 1964.

A cette date, le Ministère des finances pousse à l’informatisation des facultés (inscription des étudiants, comptabilité). Yvette décide de suivre dans ce cadre un stage de 3 mois et obtient le diplôme de programmeur de la fonction publique. Elle continue de se former au CNAM (aux techniques de programmation), à l'IPA (où elle acquiert le certificat d'analyse de conception) et chez Bull. Les directeurs de laboratoires de calcul se réunissent alors régulièrement à Paris pour établir un programme de recherche d'informatisation s'adaptant à toutes les Facultés. Pierre Bacchus l’incite à les rejoindre. Elle s’y fait remarquer.

Quittant son statut administratif pour celui d’ingénieur de recherche, installée au bâtiment A3 à proximité de la présidence à la 6ème division nouvellement créée et équipée de nouvelles machines à cartes perforées, Yvette Salez est responsable du service chargé de l’informatisation de la gestion. En 1972-73 le laboratoire de calcul est en mesure de fournir des prestations au niveau régional, d'où la fondation du Centre Interuniversitaire de Traitement de l'Information, le « CITI », qui intègre la 6ème division. Demandée pour ses compétences, Yvette Salez est appelée à conseiller pour cette nouvelle gestion toutes les UFR et toutes les autres facultés lilloises : le droit, la médecine, les lettres. Capable tout autant d’administrer le personnel que d’appréhender les problèmes techniques de gestion informatique, elle est nommée directrice du CITI en 1981 et s’implique dans la construction du bâtiment inauguré en 1984. En France, ils étaient six, dont Yvette Salez, à conduire les débuts de l’informatisation des institutions universitaires. Yvette Salez était la seule femme et la seule non-universitaire parmi les six. Elle décède prématurément en 1990.

Marie-Thérèse Pourprix

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 10 / 442766

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License