Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Alain LEPRÊTRE

samedi 14 mai 2022 par Bernard POURPRIX

 

Alain LEPRÊTRE

Résumé de l’entretien avec Alain LEPRÊTRE

L’entretien a été réalisé le 2 mars 2022 par Bernard Pourprix.

Alain Leprêtre (AL) est professeur émérite à l’UFR de Biologie. Après une thèse de 3ème cycle en écologie sous la direction de Maurice Durchon et Emile Vivier, il entre dans le laboratoire d’Ecologie numérique que Serge Frontier vient de créer en 1981. Après un cheminement un peu compliqué, AL obtient un poste de maître de conférences en 1988 au département de Biologie appliquée de l’IUT A, où il enseigne les biostatistiques. Il dépeint les différents chefs de département qu’il a connus jusqu’en 2002, date de sa nomination comme professeur à l’UFR de Biologie.

AL décrit ensuite une réalisation à laquelle il attache beaucoup d’importance. Alors qu’il est en poste à l’IUT, il est l’initiateur et le porteur du projet d’IUP QEPI (Qualité et environnement des productions industrielles). D’emblée le système IUP (Institut universitaire professionnalisé), créé en 1992 par le ministre Claude Allègre, lui semble très intéressant parce qu’il donne aux universitaires la possibilité de faire quelque chose dans l’ingénierie tout en restant dans l’université. AL prend son bâton de pèlerin pour présenter son projet "multi-composantes" aux directeurs des UFR impliquées et trouver de nombreux intervenants, rencontrer les responsables des entreprises concernées, frapper à la porte du ministère pour obtenir un soutien. A l’UFR de Biologie, on objecte que cette formation détournera les bons étudiants de biologie « vers un IUT ». La direction de l’université est pour le moins frileuse, mais l’IUT, en la personne de son directeur Bertin de Bettignies, apporte son soutien. L’IUP QEPI ouvre en 1995 avec 60 étudiants en première année. AL en est le responsable jusqu’en 2002. L’IUP QEPI existe toujours, mais adapté au cadre du LMD.

AL présente ensuite l’évolution de la recherche en biologie à Lille 1. Le départ des « mandarins » (Maurice Durchon, Robert Bouriquet) a été suivi d’une période de flottement, d’un émiettement des laboratoires (excepté celui de Jean Montreuil en biochimie), jusqu’à la fin des années 1990. Sur ces miettes se sont structurés d’autres laboratoires, et la biologie moléculaire semble maintenant bien installée à Lille 1.

AL explique en quoi consiste sa recherche en écologie numérique, une manière de rapprocher l’étude des « bestioles » et les mathématiques, ses deux activités préférées. Aujourd’hui il appartient au Laboratoire Génie Civil et géo-Environnement (LGCgE), dirigé par Isam Shahrour.

Bernard Pourprix

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 11 / 457930

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License